Argumentaire et thématiques du colloque

Argumentaire du colloque

Ce colloque international, à l’initiative de ses collègues et de ses anciens élèves, a pour objet d’effectuer un retour à Yves Person et à son oeuvre d’historien de l’Afrique alliant à une exploitation rigoureuse des archives celle des sources orales.

Le ressort fondamental de sa conception et de sa pratique de l’histoire tient au fait qu’il était essentiel, à ses yeux, de faire sortir de l’ombre, dans leur diversité, les acteurs de l’histoire en se référant à leur parole, comprise dans leur langue, leur culture et leur position sociale, donnant ainsi droit de cité à l’histoire vue du dedans.

Par delà une méthodologie novatrice de recours aux sources orales, jusque là négligées, voire méprisées par les historiens de métier, Yves Person militait pour le respect des langues et des cultures marginalisées ou occultées, sans se limiter au continent africain.

S’il affirmait le respect dû aux communautés dans leur diversité, en bon historien il était méfiant à l’égard du communautarisme et hostile à tout ethnocentrisme. Chez Yves Person les engagements politiques et les prises de position scientifiques s’articulaient avec cohérence.

Il s’agit également de situer cette oeuvre par rapport aux études mandingues d’aujourd’hui, notamment anglophones.

Les grands thèmes suivants, permettront d’apprécier la place de l’oeuvre d’Yves Person dans l’historiographie de l’Afrique, de le situer dans les préoccupations et les combats de son temps, et aussi de le mettre en perspective critique par rapport aux problématiques actuelles :

  • Samori et l’histoire de l’aire mandingue au XIXe siècle
  • La place de l’oeuvre d’Yves Person dans l’historiographie de l’Afrique
  • Méthodes et pratiques : articulation des sources orales, des sources écrites et de l’archéologie
  • Religions dites traditionnelles et islam en Afrique de l’Ouest au XIXe siècle
  • Politiques coloniales et mouvements sociaux en Afrique contemporaine
  • Langues, cultures et identités en Afrique et en Europe, le cas des cultures celtiques
  • Socialisme autogestionnaire et nation

 


Publié par

marina lafay

socio-anthropologue, africaniste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *